AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Miura Sakueju.. [en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sinjo Sakueju



Messages : 1 Date d'inscription : 30/06/2010

Miura Sakueju.. [en cours] Empty
MessageSujet: Miura Sakueju.. [en cours]   Miura Sakueju.. [en cours] Icon_minitimeMer 30 Juin - 23:26

# Présentation d'un Fou


# Nom du ninja : Sakueju
# Prénom du ninja : Miura
# Age actuel du ninja : 19ans
# Description physique [5 lignes minimum] :
# Description mental [5 lignes minimum] :
# Histoire [15 lignes minimums] :
~Chapitre 1: Bonheur ?~
L'enfance.. période de rire, et de pleurs. Pour tout les enfants sauf pour ceux issu du village de Kiri, dès le plus jeune âge nous devions être capable de maitrisé le tranchant d'une lame, nous étions l'avenir du village et nous devions marquer notre époque. Bien entendu je n'échappais pas a la règle, fils de Ninja je devais devenir Ninja, tel était mon destin et je m'étais fais une raison a mourir au combat pour la gloire de mon village. Malgré ce qu'on pouvait penser j'avais de la chance, naitre dans une famille aimante. Mon père m'apprenais tout, il placé beaucoup d'espoir en moi et espéré que je me démarquerais dès le début de ma carrière militaire. Nos jeux avait tous un but, me former pour les avenirs futur, même le plus innocent des jeux prenait une tournure étonnante. Je me souviens notamment du jeu de la marelle, Je devais être capable de mémoriser les saut de mon père et les recopier a la perfection, dans le but de ne jamais tomber sur un piège par inadvertance. En cas d'échec je recevais un sacré sermon mais mon père finissais toujours par me chatouiller pour chasser ma mine boudeuse de mon visage enfantin. C'était le bonheur, certes maman aurait aimer une autre carrière pour son fils chérie, car l'imaginer mourir a la guerre était très douloureux pour elle, mais je m'éfforçais tant bien que mal a lui prouver ma valeur, a lui montrer que j'étais capable de marquer les esprit. Un jour mon nom serait connus de tous, je ferais la gloire de mon clans, la fierté de mes parents. C'était mon rêve, mon but ! Chaque jour je m'entrainais dans l'espoir d'atteindre cette objectif que je m'étais fixé. Bien vite des signes encouragent firent leurs apparitions, une étonnante poussé de croissance, ainsi que le développement d'une puissante musculature. Jour après jour. Tous ses signes m'encourager a continuer dans la voix que j'avais emprunté et je compris bien vite que jamais je ne serais quelqu'un de normal, j'étais bien plus que ça et mes parents l'avaient bien compris. Je me forgeais la carrure du combattant parfait, et ma maitrise du sabre s'améliore jour après jour, mais au contraire de mon père j'étais intéresser par le ninjutsu.. Et dès que je pouvais je me rendais sur le petit lac bordant notre domicile pour m'entrainais a la maitrise de mon chakra.. Le jour de mes 6ans je fus admis a l'académie Ninja de Kiri, j'étais le plus heureux de tous, et mon père rayonnait de bonheur. Je vis bien vite que je n'étais pas le seul a s'entrainer durement, mais de tout mes compatriotes aucun n'avait ma carrures ce qui fit que les examinateurs me repérèrent tout de suite. Ma carrière avait un bel avenir je le sentais. Je brillais dans tous les domaines, et les cours de Ninjutsu m'interessais au plus haut point, malheureusement nous en étions a la théorie, la pratique serait pour les prochaines années, car on nous considéré trop jeunes et donc trop bête pour apprendre a manipuler notre chakra et a maitrisé un élément. C'était peut-être le cas pour les autres mais moi je me savais apte a poursuivre l'entrainement, a repoussé mes limites. Et les sensei l'avait bien remarquer. Surtout un certains "Akira Nakami" qui me faisais suivre en douce les cours des autres années sur la pratique du Ninjutsu, bien vite je me révélais excellant dans la manipulation du chakra, arrivant à maitriser les jutsu de bases en très peu de temps, assimilant les mudras* nécessaire a une vitesse surprenante, tout comme pour les reproduire d'ailleurs. Ce bonheur était éphémère je ne m'en doutais pas, et je m'en rendrais malheureusement compte a mes dépends.
~Chapitre 2: Malédiction~
Le bonheur est quelque chose qui ne dure pas, il y a toujours un pris a payer, et le pris de mon bonheur venait de tomber (maintenant j'ai plus de fric é_è). Le ciel était étonnamment obscure en cette nuit, mauvais présage.. La pluie s'abattait lentement sur le petit village qui bordait Kiri no Kuni, j'habitais ici depuis que mon père avait était juger inapte a servir son village, cause d'une trop grave blessure lors d'une mission classé rang S. Je me pelotais contre mes couvertures en guettant le sommeil qui ne devait pas tardé à arriver, quand des bruits se firent entendre, quelqu'un venait d'enfoncé la porte, j'entendais des cris en bas. J'avais peur, j'étais jeune mais malgré cela je restais l'homme de la famille, je pris mon sabre et m'empressais de sortir dehors, le village était la victime d'un pillage de bandits de grand chemin. Je découvris mon père en pleine lutte malgré sa blessure, mais ou était ma mère ? Je devais la retrouver, et je priais le ciel pour qu'il ne lui soit rien arriver, malheureusement mon père et moi étions cernés de toutes pars. Les bandits refermé le cercle lentement, s'approchant de nous et guettant une ouverture, un trop ambitieux ce rua sur mon père qui d'un coup de sabre le décapita. Les autres sous le choc ce jetèrent sur nous, s'en suivis une lutte acharnés. Une fois tous les ennemies terrassé je me retournais pour voir mon père, j'avais tuer mon premier homme et je voulais m'assurer que tout aller bien pour lui, quand un des bandits gisant a moitié mort sur le sol trouva le moyen de soulevé son épée et de l'abattre dans le dos de mon père. Celui-ci s'écroula. D'un mouvement sec je découpé la main du bandits et me porta au secours de mon père, la blessure était trop profonde et son sang maculé mes mains. Une douleur me lança dans la tête.. J'avais mal. Ses derniers mot furent. "Beau combat fils". Avant qu'il ne meurt lentement. Je poussais un rugissement de haine, pourquoi venir détruire mon bonheur. Je me ruais a l'extérieur prêt a tuer tout les brigands que je trouverais sur mon chemin, mais la colère m'aveuglais et me faisais perdre le sens du combat. Il fallut moins d'une minute a un bandits que j'identifiais comme étant leurs chef pour me neutraliser. Un bandeau du village de kiri no kuni portant une étrange rayure en son centre (j'appris plus tard que c'était le signe distinctif des déserteurs) était visible sur son bras gauche. Le bandits me souleva d'une main et me regarda dans les yeux, avant de finalement me trainé par terre avec lui. Sa bande le suivais. Je savais ou ils se rendaient, près du lac. La les derniers rescapés c'était regroupés, j'allais assisté a la mort de tous mes proches, tous ceux avec qui j'avais grandis, mais ,tout ne ce passa pas comme ça. Des Ninja firent leurs apparition, panique général du côté des déserteurs. Un combat sanglant se déroulait devant moi et j'étais dans la mêlé. Trop fatigué pour bouger, j'avais du mal à marcher et devait donc titubé vers un lieu sûre. Mais dans la cohue quelqu'un me poussa et me fit chuter dans le lac.. Je m'enfonçais lentement conscient que mes forces c'étaient envolés avec ma haine. Je sentais la mort m'empoignait et m'accueillir dans ses bras froid. J'avais peur, peur de la mort. Mais comment lutté ? Je m'enfonçais lentement dans l'eau quand sous l'effet d'une profonde colère mon chakra s'agita. Mon corps se mit a se mouvoir seul , on appelait celà "l'instinct de survis", je vis mes mains se joindre dans l'eau, comme si dans mon inconscient je savais ce que je faisais. Lentement je me sentis comme happé par le liquide, puis rejeté. Quand j'ouvrais les yeux j'étais sur la berge, entouré de cadavre. J'entendais des voix, lointaine a mes oreilles "Tous mort.. c'est une catastrophe" je voulais crié que je n'étais pas mort. Mais mes forces m'avaient de nouveau quittés. J'eus un soubresaut et les voix se firent de nouveau entendre "Hé ! Attendez celui-là a l'air en vie !" Je voyais des silhouette s'approchées de moi, des bandits ? Des ninja de Kiri ? Je n'en avais aucune idée et à vrais dire je n'en avais rien a foutre pour l'instant. Les silhouettes parlaient entre elle, à demi-sonné je n'arrivais a comprendre que quelques mots. "Le fils de Sakueju !" "Pauvre petit" "mère ..... pas retrouvés". Tout ce mélangé dans ma tête et je sombrais dans l'inconscient. Une voix me parlé dans mon sommeil, une voix distincte mes familières.. Un rire glaciale puis plus rien.
~Chapitre 3: Déchéance~
Les années s'écoulèrent lentement , trop lentement. Je me réveillais chaque jour priant pour que tout n'est était qu'un rêve, et c'est avec une profonde déception que je vois que je vie bel et bien seul. N'ayant plus de famille vers qui aurais-je du me tournais ? N'ayant plus aucun ennemie a qui aurais-je pus me confier ? Qui aurait partager ma peine avec moi ? Personne car je n'avais personne, et je devais m'y faire. Mais au fur et a mesure une petite voix résonnait dans ma tête. "Non.. Tu n'est pas seul.. Nous ne somme plus seul" "Nous faisons qu'un Miura, je suis la pour t'aider" Cette petite voix au ton mielleux cacher bien son jeux, je m'étais habituer a elle et j'avais même confiance en elle. Mon seul ami, mon seul échappatoire. Je fut premier diplômé de ma promotion et intégra une équipe bien vite. Mes deux équipiers ne furent pas marquant, car j'ai beau fouiller dans ma mémoire je ne me souviens pas d'eux. Seul le sensei m'a et me marquera a jamais, un dénommé "Monoki" un ninja maitrisant l'eau, et ayant eu vent de ma maitrise du Ninjutsu il fut d'avis de m'enseignait son art, et c'est avec une joie non feinte qu'il découvrit que mon élément était lui aussi l'eau. Chaque jour je m'entrainais a ses côtés, l'eau était un élément capricieux mais noble. Pour l'utilisé il fallait savoir repéré une source, et s'approprier son pouvoir. Un élément des plus noble.. Mon élément ! Petit à petit j'arrivais a ne faire plus qu'un avec cette élément, a me l'approprié et a même dépasser la maitrise de mon maitre. Bien vite il n'eut plus rien a m'apprendre. Mais tout devait encore être chambouler. Lors d'une mission de rang C il eut un.. "accident" au prise avec une nouvelle troupe de bandits, nous nous lançâmes dans une lutte difficile. Et c'est la que tout ce déclencha. La voix devint plus insistante, s'insinua en moi et me domina. Je fis preuve d'une extrême violence, démembrant un adversaire par simple plaisir. Mon sensei avait compris a mon regard que je n'étais plus le même, et il était au courant pour cette petite voix dans ma tête. Ni un ni deux ni trois il m'assomma et me ligota, attendant que je re-prenne conscience. Il était de son devoir d'assurer le bien être de son équipe, et j'étais devenu un élément dangereux pour la sécurité de mes camarades, aujourd'hui encore je me demande pourquoi on ne m'a pas tout simplement tuer ? On m'isola et me plaça dans une sorte de centre hospitalier.. J'étais atteint de schizophrénie d'après les médecins, un jolie mot pour ne pas dire que j'étais fou. Durant cette période mon quotidien fut composer de médicaments et autres substance étrange me donnant l'impression de mieu voir, et même de voler par moment. On me drogué je le savais et on testé sur moi de tout nouveau médicaments visant a formé des soldats parfait. Mais tout bascula de nouveau. Un nouveau traitement m'étais administré. Et c'est la que tout changea. Les premiers jour je me sentais seulement plus conscient de moi même, plus rapide et plus fort, mais bien vite je sentis ma personnalité se mélanger avec l'autre. Je perdais mon identités, voilà le but du traitement, supprimé un échec et reformé un nouveau outil de travail. Je n'étais plus moi. Devenu plus froid, plus distant et plus intelligent encore. Je me sentais puissant.. trop puissant et un jour je décidais de m'échapper. Profitant de la réserve d'eau je me lancé a l'attaque des médecins. Mes vagues les écrasaient contre les murs tel de vulgaire insectes. J'étais libre. Et le conseil l'apprit bien vite, et voyant les résultat qu'avait opéré se traitement miracle. Me remis en service au grade de jounin. Je n'avais pas d'équipe a ma charge et je savais bien pourquoi, j'avais toujours l'étiquette du fou. Les gens dans la rues m'évitaient et pour ma santé mental je dus m'isolais durant un ans. Une année entière a vivre sur une ile, entouré d'eau. Seul. Une année entière a amélioré ma maitrise du Suiton. C'est ainsi que j'acquis la maitrise parfaite de mon élément. C'est ainsi que dans ma folie je pris gout a cette soudaine liberté et que je devins un nukenin...

# Village / Organisation désiré [si organisation désirée, veuillez le précisez dans le RP konoha est fermer pour l'instant] : Nukenin
# Grade souhaiter : a vous de m'évaluer
# Comment avez vous connu le forum ? : Un admin qui fais de la pub sur msn o_O oh le vilain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Miura Sakueju.. [en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» [Mission D] - Cours de RCR
» Planning des cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Conseil des Sages :: Présentations Refusées-
Sauter vers: